Processus créatifs partagés pour le XXIEme siècle

Roland Cahen
Ecole Nationale Supérieure
de Création Industrielle
Paris, France

Il y aurait des œuvres dont la finalité est d’être finalisées et d’autres dont le processus serait l’œuvre.
Que veut dire une œuvre dont le processus est l’œuvre ?
Une œuvre à l’œuvre, jamais finie, en perpétuel devenir ? Une œuvre ouverte dont la finalité perd sa consistance ? Un chemin édifié lui-même en finalité ? Le déni de finitude érigé en œuvre ? Un processus de conception artistique ou de design qui s’apparente à une dérive entre : vœux, désirs, intentions, idées, projections métaphoriques, esquisses, différentes sortes de maquettes d’aspect ou fonctionnelles, référents et modèles, chartes fonctionnelles, représentations et présentations, canevas, scénarios et storyboard, prototypes, dispositifs expérimentaux…etc
Une œuvre est elle un véritable aboutissement ? Ou bien, selon Giacometti, un début de quelque chose en devenir, tendu vers une perspective inaccessible ?

« La peinture que je fait…ne peut jamais être qu’un échec. Mais en réalité ce n’est qu’à travers l’échec même qu’on peut s’approcher un peu. C’est à dire que le fait de réussir ou rater, ça n’a plus aucun sens. »
Alberto Giacometti - un homme parmi les hommes [1]

Please Register or Log in to view the full article